Sonntag, 22. Februar 2015

Declin des classes moyennes / Fall der Mittelschicht


hier geht es auf deutsch weiter

J'ai regardé ces trois reportages d'arte concernant les difficultés des petites classes moyennes en France:




Ca m'a mise en colère, j'étais triste. C'est malheureux de voir que des personnes qui souhaitent travailler ne trouvent pas de travail ou sont tellement mal payées qu'elles ne peuvent pas mener une vie décente. L'offre dans les magasins est énorme et cette petite classe moyenne ne peut en profiter, ou alors seulement en se privant dans d'autres domaines. Quelle est cette société où les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres ? Est-ce viable à long terme ?  La marchande de journaux le dit très bien dans le reportage, pourquoi les riches cherchent-ils à amasser autant ? Une résidence principale, une résidence secondaire avec piscine, quelques autres appartements, ok mais après? A quoi sert toute cette accumulation, pourquoi en vouloir encore plus?

Vous me trouvez simpliste ?

Peut-être le suis-je un peu, mais sincèrement on ne va pas pouvoir continuer comme ca trop longtemps. La cohésion sociale, ca n'existe que si tout le monde trouve son compte dans la société et peut y mener une vie décente. La paupérisation des petites classes moyennes au profit des plus riches, ca ne fonctionne qu'à court terme. Après ca engendre les haines, les extrèmismes, la violence. Que dire à des jeunes qui voient leur parents galèrer pour boucler leurs fins de mois et qui devinent déjà que leur sort ne sera pas meilleur ?
Alors évidemment d'un point de vue, anti-consumériste, on peut se dire qu'il faut que ces personnes réfléchissent, à consommer moins, pour sortir du système et être moins dépendant de leur revenus, de leur travail. Mais là pour le coup c'est assez simpliste. Comment se poser des questions sur la société de consommation si on est toujours la tête dans le guidon, si on a l'impression d'être exclu de la fête, de manquer de tout ? Comment arrêter d'acheter chez le discounter, alors qu'on a l'impression, que c'est encore le dernier moyen de garder la tête hors de l'eau.

J'ai la chance d'habiter en Allemagne, dans une région où règne le plein emploi et je peux vous dire, que lorsque tout le monde où presque peut mener une vie correcte, lorsque les jeunes, s'ils souhaitent travailler, sont sûr de trouver un emploi, ca change tout, la vie est bien plus légère.

Alors bien sûr, il est impossible de changer les structures économiques en France du jour au lendemain, et d'y faire revenir rapidement une industrie prospère. Chacun à son échelle, en fonction de ses revenus, devrait cependant essayer de continuer à faire vivre l'économie locale, acheter au moins une partie de son alimentation dans les commerces de quartier, aller chez le libraire plutôt que commander chez Amazon... C'est parfois un peu plus cher, un peu moins rapide mais, à long terme, ca peut vraiment aider...

A bientôt

--------------------------------

Ich habe die oberen drei Reportage auf Arte über den Fall der Mittelschicht in Frankreich angeschaut (für die Deutsche Fassung, Version, Version Allemande auswählen).  Danach war ich sauer und traurig. Diese Leute wollen arbeiten, sie finden aber keine Jobs oder werden so schlecht bezahlt, dass sie kein dezentes Leben führen können. Das Angebot in den Läden ist riesig, und diese "untere Mittelschicht" kann davon nicht profitieren, oder muss sich dann in andere Bereiche stark einschränken. Was ist es für eine Gesellschaft in der wir leben, wo die Reiche immer reicher werden und die Armen immer ärmer? Kann so eine Gesellschaft lange Zeit bestehen? Die Zeitschriftenverkäuferin sagt es in der Reportage, wie viel Geld möchten die Reichen noch anhäufen, besetzen sie nicht schon genug? Warum wollen sie immer mehr??

Ist meine Argumentation zu einfach?

Vielleicht, aber ehrlich, es wird so weiter nicht lange gut gehen. Damit eine Gesellschaft zusammen hält muss sich jeder einigermaßen wohlfühlen. Wenn der Mittelschicht verarmen muss, damit eine kleine Gruppe sich bereichert, wird es nur kurzfristig funktionieren. Längerfristig werden sich Hass, Extremismus, Gewalt entwickeln. Was kann man jugendlichen sagen, die sehen wir ihren Eltern kämpfen und schon ahnen, dass es für sie nicht einfacher wird?
Wenn man die Situation mit dem Anti-Konsum Standpunkt betrachtet, könnte man sagen, dass diese Leute sich überlegen sollten, weniger zu konsumieren, damit sie aus dem System gehen können und wieder unabhängiger werden. Es ist in diesem Fall ein bisschen einfach. Wie kann man sich in Ruhe Gedanken über die Konsumgesellschaft machen, wenn man ständig am rudern ist, wenn man sich sowieso das Gefühl hat, dass man sich nichts leisten kann? Wie kann man auf dem Discounter verzichten, wenn man denkt, dass es noch die letzte Möglichkeit ist, sein Teil vom Kuchen zu bekommen?

Ich habe das Glück, dass ich in Deutschland wohne, in einer Region mit Vollbeschäftigung, und ich kann euch sagen, dass es einen riesen Unterschied ausmacht. Das Leben ist viel leichter, wenn jeder arbeiten kann, wenn die Jugendlichen Perspektive haben.

Es ist natürlich unmöglich von einem Tag auf dem anderen die wirtschaftlichen Strukturen in Frankreich zu ändern, die Industrie wieder schnell zu entwickeln. Jeder sollte aber so wie er kann, die lokale Wirtschaft unterstützen (es gilt natürlich auch für Deutschland), beim Gemüsehändler um die Ecke kaufen, bei der Buchhandlung lieber als bei Amazon seine Bücher holen... Es ist manchmal nicht so schnell, und vielleicht ein bisschen teurer, aber langfristig sicherlich die beste Wahl...

bis bald!

Kommentare:

  1. Huhu :)
    ich bin durch deinen Kommentar auf Maddies Blog auf deinen Blog gekommen. Ich finde deinen Blog gut, vor allem weil viele Menschen mittlerweile den Wert der Produkte nicht mehr wahrnehmen bzw. zu schätzen wissen ;)
    Ich werde deinen Blog weiter verfolgen und dein Deutsch ist wirklich gut! :)
    Viele Grüße
    Mona

    AntwortenLöschen
  2. Danke für deinen Kommentar, es freut mich, wenn Leute Freude an meinem Blog haben. Ich hoffe es wird dir weiterhin gefallen.

    Viele Grüße

    Emeline

    AntwortenLöschen
  3. Moi aussi j'ai regardé les docus sur Arte, et du coup je me pose vraiment la question qui il ya t-il en "dessous" de ces gens : les sans abris?
    Vraiment marre que les employeurs ne fassent pas d'efforts! par exemple, ça devrait être le plein emploi dans la restauration, la France est un pays touristique...??
    Et pour els petits commerces, qui se situent en centre ville, les gens aiment bien utiliser leur voiture (mauvaise habitude certes...)mais on ne peut plus du tout se garer en centre ville et il y a de moins en moins de transports publics, alors, on va ds les centres commerciaux!!
    ensuite toutes les personne que je connais qui ont voulu se mettre à leur compte disent que l'état français assomme de charges avant que l'auto entrepreneur ait commencé a gagner le premier centime est ce vrai?
    résultat: beaucoup de RSA en France qui dépanne certes bien sur, mais est ce épanouissant?
    Je n'ai pas pu voir le débat qui a eu lieu aprés ces documentaires, je ne sais donc pas si des réponses et des propositions étaient apportées? L'as-tu vu?

    AntwortenLöschen
    Antworten
    1. Merci pour ton commentaire.
      Oui c'est bien comme tu le dis, en "dessous", c'est les sans-abris. D'ailleurs je pense que pas mal des familles de ces petites classes moyennes doivent avoir la trouille de finir à la rue si ca tourne mal.
      Effectivement la France est un pays touristique mais apparemment les salaires ne suffisent pas à maintenir un niveau de vie correct et puis à partir d'un certain âge, ca devient vraiment difficile de retrouver un bon boulot, on pense que tu n'es plus assez efficace.
      Je crois que j'avais lu quelquepart que c'était facile de prendre le statut d'auto-entrepreneur, mais dès que tu commences à faire du chiffres, il faut pas mal payer. Mais bon je n'y connais pas grand chose, je ne voudrais pas raconter d'âneries. En Allemagne, mon mari, m'a dit que quand les auto-entreprises ont été crées, les grandes boîtes en ont profité pour virer leurs employés et les faire retravailler en auto-entrepreneurs, ce qui leur permettait d'éviter les charges. Parfois on a l'impression que quoi que l'état fasse, ca se retourne contre nous.
      Je ne savais même pas qu'il y avait un débat après l'émission, je regarde arte sur le replay et je crois qu'il ne repassent jamais les débats (ou alors je ne les ai pas trouvés...)
      Il y a une idée que je trouve intéressante, même si je ne m'y suis pas plongée en détail jusqu'à présent et qu'elle parait un peu utopique, c'est celle d'un revenu garanti pour tous, riches ou pauvres, travailleurs ou chômeurs. Je te mets le lien d'un article de Mona Chollet dans le monde diplomatique, qui explique bien mieux que moi le concept. http://www.monde-diplomatique.fr/2013/05/CHOLLET/49054

      A bientôt

      Emeline

      Löschen